VOUS AVEZ OUBLIÉ VOS IDENTIFIANTS ?

5 Destinations où partir au soleil en hiver sans se ruiner

par agness / lundi, 28 décembre 2015 / Publié dans Marrakech

Comme beaucoup, même si l’hiver n’a pas encore fait preuve d’ardeur cette année, vous rêvez peut-être de partir en vacances au soleil en hiver, mais votre budget ne vous le permet pas. En Europe, autour du bassin méditerranéen ou à moins de 3 heures de Paris vers l’Atlantique, il existe bien des destinations qui devraient vous permettre de réaliser votre rêve de voyage pour un week end, un court ou un long séjour selon vos envies. Visites culturelles, découvertes au coeur de la nature, sorties insolites ou plus classiques… vous n’aurez que l’embarras du choix! Où partir en vacances pas cher en hiver avec le soleil quasiment garanti sans devoir s’envoler à l’autre bout du monde, sous les tropiques ou dans les îles lointaines généralement hors de prix?

1 – Marrakech, la rouge ; le Maroc, chouchou des français
Depuis des décennies, le Maroc est le pays préféré des touristes français hors d’Europe. L’une des premières destinations des français dans le bassin méditerranéen s’est imposée plus encore en toutes saisons et surtout dès l’hiver et le printemps, a fortiori depuis le déclenchement des printemps arabes en Egypte et en Tunisie. Alors que ces deux pays se partageaient avec le Maroc les faveurs des touristes français, le Maroc est désormais le seul pays du Maghreb qui parvient à rassurer par sa relative stabilité politique. Le Maroc, c’est une source d’évasion immédiate à trois heures de Paris. Vous trouverez un vol pour le Maroc pour moins de 100€ en février. A ceci s’ajoute un coût de la vie très intéressant pour les français et des hébergements de rêve pour quelques dizaines d’euros. Tout pour embarquer sans tarder pour le Maroc.

Visiter Marrakech, Casablanca, Rabat, Fes, les oasis du Sud comme à Ouarzazate, autant de destinations qui attirent les voyageurs au Maroc. Le Maroc en hiver, c’est déjà une manière d’éviter les grosses chaleurs qu’il peut y avoir entre le milieu du printemps et le milieu de l’automne. Si du côté de ses massifs montagneux et de ses déserts, le climat est rude, il reste très agréable dans une ville comme Marrakech où l’on compte plus de 340 jours de soleil. C’est probablement la raison pour laquelle Marrakech, dès les fêtes de fin d’année, attire de nombreux touristes et notamment des stars, des people et même des politiciens qui ont fait de Marrakech leur petit paradis et une place de fêtes nocturnes réputées. Festive et colorée, Marrakech la rouge est une ville splendide dont le passé très dense, les monuments et mosquées témoignent de son statut d’ancienne cité impériale.

Outre les visites incontournables des palais princiers, les balades dans le quartier juif de mellah, les rues de Gueliz, vous vous adonnerez à l’exploration de la médina où vous vous perdrez dans le labyrinthe de rues et ruelles et vous débusquerez quelques produits de l’artisanat dans les souks traditionnels où il fait bon marchander pour ramener vos souvenirs de vacances. Sans oublier le dépaysement et l’enchantement que provoqueront les jardins de Marrakech comme les jardins de la Menara et les superbes jardins botaniques de la Villa Majorelle où se côtoient Art Déco, art mauresque et une végétation luxuriante. Le Maroc ne peut que combler les touristes les plus exigeants qui apprécieront l’art de vivre marocain dans l’un des nombreux riads que propose Marrakech à des prix très intéressants au vu du luxe que l’on peut y trouver et de la qualité des services.

2- Antalya, perle de la riviera méditerranéenne en Turquie

Malgré certains récents événements comme des manifestations à Istanbul à l’encontre du pouvoir politique, la Turquie reste un pays relativement sûr et attractif qui a certes un peu pâti des divers printemps arabes sans pour autant voir s’effondrer le tourisme. Antalya est avec Alanya la destination probablement la plus séduisante en hiver, car les deux villes situées sur la riviera méditerranéenne turque profitent d’un climat doux et encore très ensoleillé. Alors qu’au printemps, en été, et au début de l’automne, Antalya est envahie de touristes, en hiver, cette belle ville est beaucoup moins fréquentée et donc plus agréable à visiter. Sans quitter la ville, vous apprécierez le parc de Kursunlu Selalesi où grottes et cascades côtoient une végétation verdoyante et l’écosystème de la rivière Asku.

De plus, toute la riviera turque, en allant vers Alanya ou en remontant la voie de la Lycie offre une foule de visites culturelles, naturelles et historiques dans un périmètre de 150 km à la ronde. Antalya est entourée de vestiges archéologiques très réputés comme Side, Arykanda, Myra Kale, Aspendos, Olympos ou Perge. Pour 30 euros environ, vous pourrez donc louer une voiture et vous permettre quelques belles excursions si vous optez pour un séjour d’une semaine ou plus. Compte tenu du coût de la vie en Turquie, encore très attractif pour les français, Antalya demeure en dépit de sa forte attractivité touristique une destination abordable et où vous pourrez vous faire plaisir entre visites, découvertes culinaires et pauses bien-être et détente dans l’un des nombreux hammams de la ville où vous apprécierez l’art de vivre à la turque.

3 – Korcula ; sur les pas de Marco Polo en Croatie

korcula ile croateSi la Croatie est une destination phare l’été depuis plusieurs années, et commence à le devenir au printemps, on pense moins au 28 pays de l’Union européenne comme destination hivernale. Pourtant, son littoral et ses centaines d’îles prédisposent la Croatie à un climat agréable en bord de mer. En atterrissant à Split ou à Dubrovnik, Korcula est une excellente porte d’entrée pour apprécier la Croatie en hiver sans les touristes avec la garantie d’une douceur et une relative proximité de sites touristiques majeurs qui seront accessibles en ferry en moins deux ou trois heures environ. Korcula à elle seule constitue un musée à ciel ouvert qui peut justifier deux jours de visites. Korcula, enserrée dans ses fortifications, séduit avec son dédale de ruelles qui vous permettra de flâner au hasard de vos envies. A Korcula, vous partirez bien sûr à la rencontre de Marco Polo dont la légende prétend qu’il serait né dans cette ville, également connue pour la moreska, une danse de chevaliers qui confirme la richesse du folklore dalmate. Korcula étant le nom d’une île et d’une ville, vous pourrez sans difficulté louer un scooter ou utiliser les moyens de transport en commun pour sillonner le reste de l’île constituée de petits villages, de forêts et de criques. Depuis Korcula, Dubrovnik, comme Split, vous attendent et vous pourrez rejoindre le temps d’une journée l’une ou l’autre en catamaran pour profiter de deux villes d’ordinaire bondées et qui devraient être beaucoup plus accessibles et agréables à visiter sans trop de touristes.

En moins de 15 min, vous pourrez bien sûr rejoindre le continent au port d’Orebic et découvrir par exemple la presqu’île de Peljesac avec ses paysages de vignes endormies, déguster l’excellent prsut, ce jambon sec fumé dont les croates sont si fiers, et qu’ils accompagnent de fromage et du vin local.

Des alternatives comme les îles Elaphites aux portes de Dubrovnik, Hvar, plus près de Split, Brac ou l’archipel de Zadar font de la Croatie un pays plein de ressources pour tout touriste curieux qui souhaite marier culture, nature et activités variées. Alors qu’en été, les prix des hôtels et des hébergements chez l’habitant grimpent en flèche, ils restent relativement intéressants pour les voyageurs itinérants qui devraient trouver un logement chez l’habitant autour de 20-25€ pour une meilleure immersion en Croatie le temps d’une semaine ou plus.

4 – Corfou en Grèce

ville corfouEn Grèce, les centaines d’îles constituent un patrimoine quasiment sans équivalent en Europe pour s’évader au soleil en hiver au bord de la mer. Comme la Croatie qui compte 1600 îles, la Grèce offre une multitude de choix parmi lesquels les plus fréquents sont Rhodes aux abords de la Turquie et les îles des Cyclades comme Santorin, Amorgos, Naxos ou Paros. Si pour beaucoup de touristes, les îles grecques sont d’une beauté unique, il est d’autant plus difficile de faire un choix entre ces îles aux petits villages blancs dont les églises et les moulins à vent font partie des paysages de carte postale que tant de voyageurs ont dû apprécier avant de choisir la Grèce comme destination.

Corfou figure également en très bonne position parmi les plus belles îles grecques, d’autant qu’elle est classée – et on comprend pourquoi en la découvrant – au patrimoine mondial de l’Unesco. La vieille ville de Corfou, Kerkyra, justifie cette réputation en mélangeant les influences italiennes à découvrir par exemple dans la citadelle vénitienne, byzantines et plus typiquement grecques. Le tout pour offre une architecture élégante mais aussi harmonieuse et un patrimoine historique très bien préservé.

S’il est peu probable que vous puissiez en hiver vous baigner, vous ne manquerez pas de faire de longues promenades sur les superbes plages ou vous éloigner à l’intérieur des terres pour vous perdre dans les vergers de citronniers et d’orangers, les champs d’oliviers, les fruitiers et vignes qui confectionnent ces paysages typiques de la Grèce « agricole », avec cette gastronomie pleine de vertus, attachée aux produits de la terre.

5 – Madère au Portugal ; entre plages et forêts

Découvrir le Portugal à travers ses petites îles de l’Atlantique. Voilà l’invitation que vous lance Madère. Ceux qui connaissent Porto, Lisbonne et l’Algarve n’ont pas besoin d’arguments pour confirmer le charme du Portugal. A Madère, ce sont des forêts luxuriantes qui sont incontournables pour les amateurs de randonnées à la recherche de paysages singuliers façonnés par le climat subtropical.

Si on la surnomme l’île du printemps permanent, c’est parce que Madère est dotée d’un climat très agréable en toutes saisons et compte tenu qu’il y a moins de touristes en hiver, c’est bien la période à laquelle il faut privilégier la découverte de cette île qui a vu naître le champion de football Cristiano Ronaldo. La petite taille de l’île de Madère qui ne dépasse pas 40 km de diamètre permet de vraiment apprécier facilement, sans trop de déplacements, les charmes de l’île entre mer, côte rocailleuse et tourmentée, plages de galets et forêts. Sans oublier bien sûr la capitale Funchal qui devrait constituer le meilleur point de chute… En hiver, on trouve des séjours d’une semaine à Madère à partir de 400€.

Étiqueté sous : , ,
HAUT
LANGUE